Cette question est légitime dès lors que la gauche apparait déjà comme fragmentée. Nous ne sommes pas une offre concurrente mais complémentaire. Nous sommes convaincus qu’un grand nombre de nos concitoyen.ne.s ne se retrouve plus dans l’offre politique actuelle. Nous voulons porter les désirs et les ambitions de ces personnes qui ne se sentent plus représentés par les partis traditionnels. Nous avons la volonté de donner un débouché politique concret aux luttes contemporaines, portées par la jeunesse et la société civile, qui se mobilisent pour la justice sociale, la lutte contre toutes les formes de discriminations et contre toutes les formes de violence. Nous souhaitons offrir un lieu politique supplémentaire pour agréger ces sensibilités humanistes. La gauche a toujours compté en son sein plusieurs familles politiques, c'est d'ailleurs cette diversité qui fait sa richesse. Ce pluralisme élève la qualité de nos débats, et cette ouverture nous permet d'innover.