Une avancée sociétale majeure empêchée par l'obstruction de quelques députés. 

La proposition de loi « donnant et garantissant le droit à une fin de vie libre et choisie » est examinée ce jeudi 8 avril à l’Assemblée nationale. 

Les Nouveaux Démocrates regrettent l’obstruction de quelques députés Les Républicains qui ont empêché l’adoption de cette loi soutenue par des députés de tous bords. Cette proposition de loi défend pourtant une ultime liberté : choisir sa fin de vie. 

Nous nous félicitons cependant de la contribution majeure de notre porte-parole Guillaume Chiche qui a porté l’amendement réécrivant l’article 1er et ouvrant droit à une aide médicalisée active à mourir : 

"Nous ne sommes pas en train de légiférer au doigt mouillé, en faisant abstraction d’un débat de société. La réalité, c’est qu’une fois de plus les pouvoirs publics ont un temps de retard sur ce qui se passe dans la société." 

Retrouvez sa réaction dans Le Monde